Rechercher

Préparatifs

Mis à jour : 14 févr. 2019

A l'heure où j'écris ces quelques lignes, la campagne Ulule que j'avais mise en place pour la sortie de mon dernier roman se termine (dans une trentaine d'heures). Et de mon côté, je passe presque tout mon temps à surveiller les derniers détails.

Si c'est pas beau, quand même

Cinq illustrations pour le recueil

Parmi les nombreuses contreparties que j'avais décidé d'offrir aux souscripteurs du projet, les illustrations réalisées par Gaëlle Baffou occupaient une place de choix (allez voir son site si vous ne connaissez pas encore son univers : http://gaellebaffou.fr). Sur chacune, une citation extraite du livre. L'idée était de présenter le tout sous la forme d'ex-libris, au format 21 x 14 cm, imprimés sur un carton 300g/m2.


Aux contributeurs des paliers les plus élevés, j'envoie l'ensemble des cinq visuels, aux autres j'ai demandé d'en choisir un. Il me faut donc calculer et évaluer le nombre à faire imprimer de chaque image, contrôler et valider l'impression auprès du site, et attendre la réception du stock. Je crois que j'en ai commandé 250 en tout, ce qui fait un carton d'un bon poids que je recevrai d'ici quelques jours. Je garderai le stock restant pour de futures dédicaces, salons du livre, rencontres - et bien sûr en vente sur le site, pour les amoureux des belles images et des beaux mots.


Une question d'image

L'ensemble de la démarche m'a demandé un temps important de préparation, de suivi, ainsi que des dépenses non négligeables : mais cela m'a aussi procuré une grande fierté, de voir l'univers que j'avais imaginé en mots, de travailler avec des graphistes au service d'une œuvre, et de récompenser la confiance des lecteurs qui avaient soutenu le projet dès le départ.


Si le chat approuve, le monde approuve.


Depuis trois jours, je m'installe à mon bureau dès la fin du petit déjeuner, et j'y reste une grande partie de la journée : je travaille à tout régler, re-vérifier dix fois. Le nombre d'articles, la mise en page, les délais de livraison, la qualité des visuels. Avoir à superviser l'ensemble des étapes soi-même, cela oblige de fait à développer des compétences insoupçonnées : quand l'imprimeur me demande plutôt un fichier .ai en 300 dpi, je peux froncer les sourcils en silence et passer une trentaine de minutes à m'informer de toutes ces petites choses inconnues.


Ce matin, j'ai terminé de superviser le devis pour les sacs en toile (qui seront eux-aussi offerts aux souscripteurs Ulule) :


J'ai choisi un visuel évoquant la sérénité moderne de la ville.

J'ai auparavant dû entrer en contact avec un graphiste (américain), auteur du design global, et lui acheter les droits commerciaux pour l'exploitation de cette image (respecter les droits d'auteur devient une sorte de devoir, quand on en est un soi-même, que l'on accomplit avec respect). Pour les plus curieux, sachez que cette licence m'autorise à utiliser ce logo 1000 fois (ce qui ferait, vous en conviendrez, un sacret paquet de sacs en toile). Je me suis demandé quand même qui allait compter, et si des agents spécialisés seraient en charge de plaquer au sol dans la rue le 1001è type qui aurait acheté le 1001è sac.

Cela demeure un mystère.


Enfin, je me suis chargé de la réalisation des carnets (de 96 pages), toujours en lien avec le roman, toujours offerts aux soutiens de la campagne Ulule : le visuel rappelle la couverture.


Tout cela dessine un bel horizon, dans lequel je m'attache à offrir le meilleur à ceux qui me suivent ou me découvrent. Il est fondamental de prendre soin de ce que l'on fait, et de ceux pour qui on le fait. C'est le moins que je vous doive.


8 vues

© GuillaumeHuon.com, 2019 par Guillaume HUON